Yoga postural, méditation, reprendre après avoir arrêté / fait une pause…

Arrêter, c’est facile pour la plupart des gens.
Le soucis majeur est que quand on arrête, on ne sait jamais vraiment quand on reprend, jusqu’au moment où on reprend non pas la pratique, mais l’habitude de pratiquer, car une fois n’est pas coutume, ni 2, ni 3…

Le plus grand et le meilleur moteur, en fait je vais écrire un truc très cliché, mais totalement vrai…c’est l’amour.

Imaginez la situation suivante, vous rencontrez une personne, et vous êtes bien avec la personne, sa présence vous fait du bien, elle vous correspond, vous faites ensembles des choses que vous aimez, qui vous font du bien, vous donnent du plaisir, procurent du bien être, vous rendent heureux.

Et… si ou quand vous devez vous séparer, il y a comme un vide, et vous pensez à cette personne parfois, voir souvent, et à ce qu’elle représente pour vous, à ce que vous pourrez faire quand vous serez de nouveau réunis.

Vous pensez à l’état dans lequel le fait d’être ensembles va vous mettre, ce que cela va vous procurer.
Vous en avez envie, vous y pensez et cela vous fait du bien, et vous êtes comme impatient…

Transposez l’autre personne avec les postures de yoga.

Donner de l’amour, de la joie, à l’idée de pratiquer, et à vous même en pensant à tout ce que votre pratique va vous donner, franchement, je ne vois pas mieux.

Si vous en êtes à chercher une raison, un sens, une motivation qui ne vous culpabilise pas, c’est le meilleur chemin.

Votre esprit peut être encombré, faible, rempli d’idées (problèmes), lesquels peuvent représenter des freins, blocages, et vider cette énergie, ce moteur en vous pour pratiquer…

Il vous faut dans ce cas chercher en vous, visualiser une envie spécifique dans la pratique, une sensation dans une posture par ex, ou la satisfaction et le bien être que cette posture vous procurera. Ou encore, vous pouvez visualiser votre moi futur dans cette posture. L’idée étant de focaliser sur votre objectif, qu’il s’agisse d’arriver à faire la posture pour ses bienfaits ou pour la reconnaissance dont vous pourriez bénéficier. Peu importe si là est la clé pour vous motiver.

Vous vous souvenez peut être, dans le premier texte, j’ai écrit en parlant des vidéos YouTube (les miennes incluses) dans lesquelles des personnes font des postures de très très très haut niveau que cela n’était pas du yoga dans l’esprit… Il est temps de revenir brièvement sur ce point.

Les vidéos traduisent une finalité acquise, et non le chemin parcouru pour y arriver, et c’est par le chemin que l’on est (ou pas) dans l’esprit yogique…

Revenons à cette idée qui va aider à vous stimuler, donner l’énergie, la force, l’envie de pratiquer.
J’ai évoqué l’envie ou besoin de reconnaissance… Il faut savoir utiliser nos ressources mentales et nous en servir de levier.
Viser par ex le lotus, la posture sur la tête, ou autre.

Le lotus est une posture très puissante pour méditer. La convoiter est totalement logique.
La posture sur la tête est multi taches, elle apaise l’esprit, le mental.
Encore une fois, l’important est la manière de pratiquer. Une posture d’un niveau élevée doit être une conséquence.

A force d’une pratique conscientisée en ce sens, vous deviendrez progressivement plus fort mentalement. La pratique régulière viendra avec le temps. L’harmonie du corps avec. Harmonie qui au passage, peut servir de moteur, objectif, but.
Le déclencheur de votre pratique est interne.

Trouver le déclencheur du jour peut souvent faire la différence entre une personne qui va parvenir, ou non, à pratiquer…
Le plus difficile sera toujours le décollage, et ensuite garder le cap.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *