negation - blogetrebien.fr

Notre cerveau ne connait pas la forme négative

Pour illustrer cette information nous allons étudier deux exemples puis nous analyserons.

Exemple 1

Si je vous dis de ne pas penser pas à un ballon bleu, à quoi pensez-vous automatiquement ?
A un ballon bleu !

En fait, notre cerveau fonctionne comme ça.
Il commence par définir l’objet de la négation et il se le représente en premier lieu.

Il est donc impossible de ne pas y penser !

Exemple 2

Maintenant, pensez à un pilote de rallie.

S’il se dit : « Je ne veux pas sortir de la route dans le virage ! » Où va-t-il porter son attention à votre avis et où pensez-vous qu’il a le plus de chance d’aller ?
Exact ! Il va involontairement porter son attention sur la sortie de route dans le virage.

De plus ce n’est pas très constructif : dire où il ne veut pas aller ne lui indique pas pour autant où il veut aller.
A ce stade, le cerveau n’a pas encore élaboré la bonne trajectoire. En fait, il n’a même pas réellement commencé à travailler. Il est toujours en attente de savoir quoi faire !
Pire, la seule info à laquelle il peut penser pour l’instant, c’est la sortie de route dans le virage !

A l’inverse, s’il se dit : « Je veux aller ici ! » Son cerveau va automatiquement créer la bonne trajectoire dans son esprit et ses chances de rester sur la route seront maximisées.

Que retenir ?

 

Henry-Ford

 

« Ne cherchez pas la faute, cherchez le remède. »

Henry Ford

En fait, il y a des fonctionnements qui sont naturels pour le cerveau et d’autres pas.
Mentir ou râler lui demande plus d’énergie par exemple.
En mentant ou en râlant, on commence par se focaliser sur ce qu’on ne veut pas avant de créer dans l’esprit l’alternative à suivre.
Dans le cas du mensonge, le plus intéressant, c’est qu’ensuite, il faut sans arrêt se rappeler l’objet de la pensée niée et de l’info à transmettre.
De plus, un mensonge cultive les incohérences avec les faits réels.

C’est donc très énergivore et en même temps forcément voué à l’échec tôt ou tard.

 

« Trois choses ne peuvent être cachées longtemps : le soleil, la lune et la vérité. »

Bouddha

 

Souvenez vous en parce que cela vous aidera beaucoup à vous focaliser sur ce que vous voulez et à avancer bien plus vite dans votre vie tout en gaspillant moins votre énergie !

 

Et surtout : « Ne pense pas au nombre 389 ! » 😉

 

« Celui qui pose une question risque de passer pour un sot.
Celui qui n’en pose pas est sûr de le rester. »

Confucius

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *