Mensonge sur l’utopie 8/8

Chapitre final : oppositions, problèmes, freins… Nos pouvoirs d’action
Maintenant, allons voir le pouvoir des lobbies en prenant un exemple :

Ce dernier chapitre fait suite au Chapitre 7 : tech, société, alimentation, droits et devoirs… Imaginons l’utopie du futur à réaliser.

Les pesticides sont toxiques.  Lien établi par l’inserm. Malgré cela, une majorité de députés a voté en leur faveur en mars 2015 pour une durée de 10 ans.

On peut agir contre cette loi sans être hors la loi.

Il suffit collectivement de choisir de ne pas acheter ce qui en contient, et pour les commerces, de ne pas les proposer.
Plus besoin alors d’interdire, il n’y aura plus de demande, plus de marché, donc plus de pesticides…

Voilà comment on lutte !

Et c’est la même chose concernant par exemple le nitrite grâce à l’application Yuka et les millions d’utilisateurs qu’elle renseigne de manière préventive.
Là où le gouvernement, les politiques, ont voulu réussir et ont échoué, le fait de ne plus consommer un produit parce qu’il contient une substance jugée toxique a amené à stopper la production.
Et pour rappel, Olivier Véran (député à l’époque) avait tenté de le faire interdire, mais les lois européennes l’en ont empêché.
C’était complètement utopique d’y croire… Et pourtant !

Notre influence, collectivement, est immense, et peut être totale.

Tous les choix que l’on peut faire pour améliorer le monde ne changent rien au confort, et ça donne même du plaisir. Ce plaisir change de nature. Reprendre la main, réfléchir à ce qui nous fait vraiment du bien pour prioriser, s’y mettre à plusieurs.

Nous pouvons tous faire quelque chose, et c’est ça qui peut tout changer.

Ne cherchez pas à être la personne parfaite qui fait tout parfaitement. Faites de votre mieux, chaque jour, jour après jour. En essayant de faire juste un peu mieux que la veille. Un peu mieux d’instant en instant. Sans jugement envers vous-même (surtout les jours sans). Sans trop vous en demander, et étant fier et heureux de faire tout ce que vous faites. Progressez, mais ne cherchez pas à aller trop vite. Trouvez votre rythme.

Dans croissance verte il y a croissance. on est même pas capable de lâcher le vocabulaire, comment espérer lâcher le modèle…

Si nos évidences sont des utopies d’hier, les évidences de nos enfants et des générations futures ne peuvent être que nos utopies.

Désobéir aux lois du moment pour créer les lois de demain.

Certains objecteront peut-être à la lecture de l’article le fait que toute les utopies ne sont pas devenues des réalités, loin de là. Et en effet.
Mais l’idée n’est pas de dire que toutes les utopies sont réalisables et doivent être réalisées. L’idée est avant tout d’en démontrer le principe.
D’ailleurs, qu’attendons-nous pour réaliser les utopies qui doivent l’être…
Concernant certaines, n’y a t’il pas comme un sentiment d’urgence logique ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *