Mensonge sur l’utopie 5.2/8

retour au chapitre précédent : 5.1

Chapitre Espoir rêver grand : quelques exemples d’innovations, d’innovateurs

 

Ci dessous, 2 exemples que vous pourrez entendre dans la seconde vidéo de Sandrine Roudaut, également disponible chapitre 7 :

      • Interface, entreprise de moquettes (à 5 minutes 20 secondes).

En 1994, Ray Anderson, le patron, décide qu’en 2020 l’entreprise ne devra plus avoir aucun impact négatif sur l’environnement.
Il a donc laissé 25 ans à son équipe pour réaliser ce projet.

Une utopie est irréalisable dans le système tel qu’il est en son temps.

Il faut donc sortir du cadre établi, des dogmes, des conventions, refaire les règles, casser le ciment, le rendre malléable et le redurcir sur des nouvelles bases, avec des nouveaux matériaux ajoutés…
A l’époque de la vidéo (2015), donc au bout de 20 ans, ils étaient à 97% de réduction, donc ils ont prouvé que leur utopie était finalement réalisable.
Elle semblait impossible !
Derrière cette utopie, Ray Anderson s’est dit : « les personnes comme moi si elles ne changent pas finiront un jour en prison pour crime contre l’humanité. »
Ray Anderson est un résistant, de la même manière que les résistants le deviennent durant une guerre, et l’utopie se dresse contre le système d’une époque pour la changer profondément.

      • Algopack, entreprise bretonne, a inventé un plastique à base d’algues (à 7 minutes 10 secondes).

Plus besoin de pétrole, les mêmes propriétés. Pendant sa culture, l’algue séquestre le carbone, dépollue les océans.

Utopie ? en fait il suffisait d’en avoir l’idée, d’y penser, d’y croire, et de trouver comment faire.

Certaines utopies naissent d’une envie de faire autrement et ensuite on trouve la connaissance, l’expérience. D’autres utopies naissent de la connaissance ou d’un ensemble de connaissances, lesquelles donnent naissance à une idée ou envie de changer les choses.
L’industrie plastique peut être positive, c’est énorme !
Rémi lucas était indigné de voir et de savoir que les océans souffrent et vont mourir un jour de l’époque et du contexte actuel.

 

 

 

Suite au chapitre 6 : questionnement, sommes nous influencés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *