thumbnail-les-saisons-le-printemps

Les saisons chinoises – le printemps

Le nouvel an chinois est le premier jour du printemps.
Historiquement, le nouvel an chinois était une fête agricole qui symbolisait le renouveau (notamment pour les récoltes).

Je profite donc du nouvel an chinois (année du coq – cocorico !!!) pour amorcer cette thématique d’articles sur les saisons et les cycles selon la tradition chinoise.

Quelques notions sur les saisons chinoises

Notez que le printemps commence à la deuxième lune après le solstice d’hiver (c’est la raison pour laquelle sa date change d’une année à l’autre sur le calendrier Grégorien).

Le calendrier chinois prend donc en compte le cycle de la terre autour du soleil et les cycles de la lune, en même temps !

Cela tient au fait que les chinois définissent avant tout une saison par ses caractéristiques et non par sa date dans le calendrier.

 

Les anciens chinois avaient donc observé qu’à cette date des transformations s’opéraient dans la nature.

Et d’ailleurs, j’ai personnellement constaté cette année que les oiseaux se sont remis à chanter à partir de cette date, pas avant !

(Après je ne veux pas faire de mon cas une généralité mais c’est vrai que le constat m’amuse).

 

Ayez toujours à l’esprit que pour les chinois, tout l’univers est énergie et tout passe par l’énergie, y compris les saisons !

Ainsi, c’est par la forme que prend l’énergie dans la nature et en nous que l’on peut définir une saison.

 

Concrètement, un arbre (par exemple) n’a pas toujours la même allure. Il suit les cycles de la nature.

Tout au long de l’année, l’énergie change de forme et l’arbre change d’apparence à son tour.

saisons

Image trouvée sur blog.cassiopee-formation.com

 

En fait, chaque saison correspond à une forme d’énergie particulière.
Cette énergie a un impact sur tout : c’est ce que les chinois appellent le tao.
Les chinois ont associé de nombreux éléments qui semblent souvent n’avoir aucun lien pour les profanes.

 

tableau-chinois-transformation

Tableau montrant les associations selon les chinois

 

Nous parlerons de chacun de ces cycles (cycle des éléments, cycles des émotions, etc…) au fur et à mesure des mois à venir. Aujourd’hui, nous nous focaliserons sur les saisons exclusivement.

 

Gardez à l’esprit que la matière n’est qu’un autre état de l’énergie (Einstein lui-même l’a démontré dans sa célèbre équation E= Mc2).

Cela explique, en partie, toutes ces associations si étranges de prime abord.

 

Notez qu’il existe sur le tableau ci-dessus une cinquième saison notée « Fin de l’été ».
Vous la trouverez aussi sous le terme « d’été indien » selon les cas.

 

cycle-chinois-taoiste - blog être bien .fr

 

Entre chaque saison, il y a une période de 9 à 18 jours durant laquelle l’énergie change de forme (cf. illustration ci-dessus, en jaune).

Pour les chinois cette période de transition correspond à une cinquième saison : l’été indien (que l’on place souvent entre l’été et l’automne lorsqu’on se représente les cycles de transformation).

 

les_cinq_elements - blog être bien

Image trouvée sur le site soluceqi.com et qui montre le placement de l’été indien (Terre, en jaune) dans le cycle des 5 éléments.

Le printemps

Ce qui caractérise le printemps, c’est la remontée de la sève, l’expansion de l’énergie vers l’extérieur et vers le haut (bourgeons, pousse des feuilles).
C’est la remontée du Yang dans le cycle de l’énergie.

 

Mais le printemps correspond aussi à la couleur verte, à la saveur acide, à l’élément bois, au foie, à la vésicule biliaire, etc…

 

Ainsi, la luminosité grandissante du printemps force nos yeux à se ré-adapter (et les fatigue davantage).

De même, le retour des beaux jours nous amène à passer plus de temps à l’extérieur et le corps doit se remettre en mouvement, se réveiller ce qui sollicite davantage le foie.

 

Ce qui est remarquable, c’est que l’étude de ces corrélations à fini par amener les chinois à trouver des liens directs entre le foie et les yeux par exemple.

 

De nombreux spécialistes vous expliqueraient les liens mieux que moi. Je préfère ne pas m’aventurer plus loin dans l’explication.

Pourquoi les chinois se soucient-ils autant de tout ceci ?

C’est parce que pour eux, il existe une hiérarchie à laquelle nous sommes tous reliés.
Nous sommes tous une partie d’un grand tout et dans le même temps, tout l’univers est en nous (c’est le tao).
Cela nous rend interdépendant de tout et de tous.
D’où cette quête permanente de l’harmonie.

 

citations-lao-tseu-voie-du-ciel

 

L’homme suit les voies de la Terre,
la Terre suit les voies du Ciel,
le ciel suit les voies de la Voie,
et la Voie suit ses propres voies
.”

Lao Tseu

 

Les Hommes sont sur la terre. Donc nous sommes soumis aux saisons et aux lois de la nature.
Ce qui impacte la nature nous impacte.

Notez que toutes ces notions théoriques n’ont de sens que si elles vous aident dans votre quotidien à trouver votre place dans l’univers pour vivre en harmonie avec vous-même et les autres.

Si vous avez des précisions à apporter sur les saisons (et sur le printemps en particulier) elles seront les bienvenues dans les commentaires, juste en dessous. 🙂

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *